Ni Pauvre Ni Soumis

  • « Ni pauvre, ni soumis » reçu par des membres du gouvernement

    Suite à la mobilisation du 27 mars dernier, des représentants du collectif « Ni pauvre, ni soumis » - Jean-Marie Barbier pour l'APF, Régis Devoldère pour l'UNAPEI et Arnaud de Broca pour la Fnath -, ont été reçus il y a quelques jours par un conseiller de Nadine Morano, la conseillère handicap de Roselyne Bachelot et trois fonctionnaires de la Direction de la Sécurité sociale.

    Objet de cette rencontre : l'étude des revendications de NPNS concernant l'accès aux soins et les dépenses de santé.

     

    Après un rappel des enjeux et conséquences pour les personnes, le collectif a réaffirmé que pour lui, le discours de la responsabilité n'avait pas de sens puisque les personnes concernées n'étaient pas consommatrices de santé par complaisance ! Il a de nouveau indiqué que le seuil d'accès à la CMUC devait être relevé pour permettre aux bénéficiaires de l'AAH d'y accéder. Il a également expliqué que des pensionnaires d'invalidité se voyaient prélever les franchises médicales directement sur le versement de la pension avec un recouvrement sur plusieurs années !

    Réponses du gouvernement :

    • Il comprend et entend les arguments.
    • La situation particulière des personnes en situation de handicap va être examinée.
    • Le contexte ne permet pas une augmentation des budgets mais il paraît plus juste, à enveloppe constante, de redéfinir des publics prioritaires pour mieux répartir la solidarité.
    • Il souhaite également voir comment mieux accompagner une disposition adoptée par Roselyne Bachelot sur le dispositif d'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé qui est très peu mobilisée - l'ACS -, qui n'a pas atteint la population cible, l'information sur les droits n'étant pas passée : il va voir comment mobiliser les CPAM pour que les publics potentiels soient directement informé.
    • Concernant la demande de relèvement du plafond de la CMUC, le problème, pour le gouvernement, est que cela va viser un public beaucoup plus large que les bénéficiaires de l'AAH ou que les personnes en situation de handicap... Pour lui, il faudrait trouver une mesure ciblée.

    A suivre...

     

    SOURCE : NIPAUVENISOUMIS.ORG

  • Ni Pauvre Ni Soumis sur France 3 Centre

    Le 27 Mars au soir, sur France 3 centre, la mobilisation du mouvement Ni Pauvre Ni Soumis à droit à son reportage...

    Ils annoncent 400 personnes... petite rectif, nos étions 1200 preuve en est que nous étions déjà 600 dans les bus et mini bus de la région.