ARDI

  • L'immigration aux frontières du droit

    Le documentaire de Manon Loiseau "Immigration aux frontières du droit", relatant entre autre l'histoire de Ardi, ce jeune kosovar, polyhandicapé, expulsé, et qui est rentré en France après 15 mois de mobilisation, sera diffusé à Orléans dans le cadre du 9éme Forum ds Droits Humain.

    Vous estes convié à venir découvrir ce film, et à échanger avec Manon Loiseau, le Mardi 15 Novembre 2011, à 20H30, à l'auditorium M. Reggui de la Médiathèque d'Orléans.

    La projection sera suivie d'un débat que le thème "Quelle justice pour les enfants de sans papiers?"

  • Ardi est en France

     

    DSC_0077.JPG
    Ardi à l'hôpital de Metz le soir de son retour

    C'est jeudi matin que tout a commencé... vers 9H00 à la délégation, le téléphone sonne... Chantal de Réseau Education Sans Frontière nous informe que Ardi rentre en France le jour même à 16H00.. à Metz.
    Nous prenons rapidement la décision de nous y rendre... avec Jérémy, Chantal et Ségolène de RESF...
    Nous voici parti, pour Metz, sans vraiment savoir à quel aéroport Ardi doit arriver... sans même savoir si son avion a décollé de Pristina.
    A l'approche de Metz, il es convenu de retrouver le comité de soutien à la Gare... c'est là que nous apprenons, à 16H00 que l'avion n'a toujours pas décollé, mais aucune information sur son lieu d'attérissage.
    Un peu plus tard, nous apprenons que la famille est bien dans l'avion et que celui ci déccolle, direction... on l'apprendra plus tard.. la base militaire de Metz.
    L'ensemble du groupe s'y rend. Une longue attente commence pour les membres du comité de soutien et des médias présents.
    Aux alentours de 19H00, France 3 Loraine organise un direct pour expliquer la situation. VOIR LA VIDEO
    Plus tard, nous voyons une ambulance entrer dans la base... mais plus rien.
    Vers 20H30, nous recevons un SMS du papa de Ardi "Nous arrive", suivi d'un coup de téléphone de Mimoza (la Soeur de Ardi) nous informons qu'ils ont quitté la base militaire.
    Le Comité de soutien prend alors la direction de l'hôpital où est accueilli Ardi.
    Nous pourrons y rencontrer la Maman de Ardi, émue, et très reconnaissante de cette mobilisation.
    Le Docteur Kieffer, et l'infirmière de l'IEM qui suivait Ardi, ont pu monter dans sa chambre pour le voir.
    Un peu plus tard, nous retrouvons le reste de la famille de Ardi, devant le foyer dans lequel ils sont hébergé.
    Pour voir l'album photo de cette journée : cliquez ICI

    Pour lire l'article du Républicain Lorrain : Cliquez ICI

     

  • Ardi Vrenezi et ses parents autorisés à revenir en France !

    ardi.jpg

    La nouvelle vient de nous arriver par un mail de Mimoza, la sœur d'Ardi : ses parents et Ardi lui-même vont bénéficier d'un visa les autorisant à revenir en France. L'ambassade de France à Pristina confirme.

    L'Association des paralysés de France (APF) et le Réseau Education sans frontière (RESF) se réjouissent de cette belle nouvelle.

    C'est un soulagement pour tous ceux qui se battent pour empêcher que cet adolescent polyhandicapé sévère subisse une mort prématurée et dans des conditions inacceptables faute de la prise en charge qui lui était donnée en France.

    Tout n'est pourtant pas acquis : si les parents d'Ardi ont bien un visa, sa sœur Mimoza, âgée de 18 ans et quelques mois, et son jeune frère Eduardi, 14 ans, eux, n'en ont pas. Envisage-t-on sérieusement, à l'Elysée, de les laisser au Kosovo sans leurs parents et sans ressource ? Il tombe sous le sens qu'ils doivent accompagner leurs parents.

     

    Pour lire le communiqué, cliquez ici