- Page 2

  • Retraites : l’APF poursuit sa mobilisation

    Suite à la déclaration d'Eric Woerth ce matin dans le Parisien concernant les retraites des personnes handicapées, l'APF tient à souligner qu'elle se bat depuis plusieurs mois sur ce sujet.

    Ainsi, dès la parution du projet de loi, l'APF a réagi pour constater qu'il n'y avait rien sur les personnes handicapées. Avec le Comité d'entente, elle est intervenue auprès de Nadine Morano, du cabinet d'Eric Woerth et au CNCPH en juillet. Fin août, l'APF a rencontré Raymond Soubie, Conseiller social auprès du président de la République et début septembre le président de la République lui-même.

    Aussi, l'association va suivre avec attention l'effectivité des propos tenus par Eric Woerth aujourd'hui dans la presse : « Le président de la République souhaite augmenter le nombre de personnes handicapées pouvant bénéficier d'un régime de départ anticipé à la retraite. Nous allons nous y atteler. »

    En vue du débat au Sénat, l'APF va proposer des amendements en lien avec les différents groupes parlementaires. L'association attend également la proposition du gouvernement.

     

    Source Reflexehandicap.org

    Pour lire l'artice du Parisien

    Nous somme sur le point de nous faire entendre, ne relâchons pas la pression !

    RENDEZ VOUS JEUDI 23 SEPTEMBRE :

    -         A GIEN : 10h30 place de la Victoire (champ de foire)

    -         A MONTARGIS : 10H30  place du Pâtis

    - A ORLEANS : 10H30 place du Martroi

     

  • Benda Bilili à Montargis

    A l'initiative du Groupe relai de Montargis, le cinéma à programmé deux séances de projection/Débat avec le Film Benda Bili.

    Ces séances auront lieues le 25 Octobre à 14 heures puis 18 Heures, en présence de membres du groupe relais ainsi que de la délégation.

    benda bilili.JPG

    Synopsis : Ricky avait un rêve : faire de Staff Benda Bilili le meilleur orchestre du Congo.
    Roger, enfant des rues, désirait plus que tout rejoindre ces stars du ghetto kinois qui écument la ville sur des fauteuils roulants customisés façon Mad Max. Mais avant tout il faut survivre, déjouer les pièges de la rue de Kinshasa, chanter et danser pour s'évader. Pendant cinq ans, des premières chansons à leur triomphe dans les festivals du monde entier, BENDA BILILI nous raconte ce rêve devenu réalité.

  • Inestir la Solidarité - Appel inter associatif du 14 Septembre

    Les conséquences sociales et humaines de la crise économique ajoutées à celles de la crise de l’endettement public préoccupent au plus haut point les associations chargées de la mise en œuvre des principes de la solidarité. Elles constatent sur le terrain la montée des périls humains et sociaux.

    A ces crises notre société répond plus que jamais par le repli sur soi. Par ailleurs, les politiques sociales paraissent toujours davantage subordonnées aux seuls objectifs économiques et, maintenant, aux seuls objectifs financiers.

    Ce sont, inévitablement, les plus fragiles qui vont, les premiers, faire les frais de cette décadence de la solidarité (personnes handicapées, malades, personnes âgées, personnes en situation d’exclusion sociale et professionnelle…). Ce sont des droits fondamentaux de la personne qui disparaissent (droit à la santé, droit au travail, droit à une vie décente…).

    Aujourd’hui, nos associations, qui s’efforcent de maintenir le lien social dans cette période troublée, sont mises en cause dans leurs missions, comme parfois dans leur existence, pour de multiples décisions désordonnées de réduction des financements publics. Qu’elles émanent de l’État, des collectivités locales, ou encore des organismes de sécurité sociale, les décisions, auxquelles s’ajoutent des réformes financières lourdes de conséquences, comme celle de la tarification des Établissements sanitaires et médico-sociaux, ne paraissent  guidées par aucune cohérence, ni aucune autre logique d’ensemble que la réalisation d’économies.

    Ainsi la solidarité devient actuellement la variable d’ajustement des politiques publiques. Cette solidarité, base de notre protection sociale, valeur fondamentale du pacte républicain, doit être défendue.

    Elle est à la fois une nécessité immédiate, économique et humaine, et un investissement de long terme.

    Nous, associations de solidarité qui représentons des millions de personnes (adhérents, bénévoles usagers, salariés de nos services et établissements), nous estimons qu’il est, plus que jamais, temps de reposer les bases d’une société dans laquelle la solidarité est partagée par tous.

    Nous lançons donc un appel citoyen pour un avenir solidaire et une société activement respectueuse des droits fondamentaux de chacun.

    Et l’avenir commence aujourd’hui !

    RDV sur le site Investir sur la Solidarité