19/11/2014

Remise de la première pelle d'Or.

IMG_4185.JPG

Aujourd'hui à 14H30 nous avons eu l'honneur de remettre une première pelle d'Or.

Pour ce premier prix honorifique qui distingue les lobby anti access pour les remercier d'avoir participé à l'enterrement de la loi de 2005, une dizaine de militants du "Collectif du Loiret pour une France Accessible à Tous" s'était donné rendez vous devant le siège de la Chambre Régionale de la Fédération des Promoteurs immobiliers.

Voici le discours qui y a été prononcé.

"Bonjour à Tous !

Je déclare la Première cérémonie des Pelles d’Or Ouverte.

C’est un grand honneur qui nous est fait de remettre aujourd’hui cette haute distinction aux différents acteurs qui ont permis avec tout le succès que nous devons leur reconnaître pour le moment, l’enterrement de la loi de 2005. Cette loi dont le seul défaut, doit être à leurs yeux de nous permettre une égalité des droits entre tous les citoyens.

Aujourd’hui nous sommes donc réunis devant l’adresse de la Chambre Régionale du Centre de la Fédération des Promoteurs Immobiliers.

Dans un courrier au Préfet du Nord, la FPI dénonçait les normes comme une barrière à la production de logements neufs dans des délais et à des prix acceptables pour l’ensemble de nos concitoyens ».

Faut-il rappeler à la FPI que parmi l’ensemble des concitoyens se trouvent un grand nombre de personnes privées de logement à cause du manque d’application des normes.

Force est de constater que dans l’immobilier, la FPI n’est pas la seule à ne pas vouloir loger celles et ceux dont la vie dépend de l’accessibilité.

En effet, cette première pelle d’Or pourrait être collective.

Comme ce titre est très disputé, le jury a décidé de nominer deux autres ex-æquo.

L’Union Nationale de la Propriété Immobilière, UNPI… dans un dossier qui date de 2012 et dans le même registre elle indiquait je cite :  « Au nom d’un objectif, l’accessibilité de tous au logement, on interdit de fait la construction de logement accessible à tous. L’Accessibilité physique a tué l’accessibilité financière. »

Bientôt nous nous entendrons peut être accusés d’être la cause de la hausse du prix de l’immobilier depuis tant d’année…

Doit-on entendre que le droit au logement pour tous devrait être remis en cause ??? (Encore faudrait il qu’il ai été appliqué).

Doit on entendre que les personnes ayant besoin de logements accessibles doivent se limiter aux quelques miettes de ghettos que certains promoteurs pourraient avoir la bonté de nous laisser ???

Enfin une autre perle parmi d’autres attribuée à Monsieur Alain DININ, PDG de la Société NEXITY qui ne cesse de clamer sur les ondes que construire accessible coûte trop cher, et qu’il faut donc revenir sur les normes d’accessibilité et sur la loi handicap. « L’Egalité a un prix que les promoteurs ne sont pas prêts à payer ».

Et bien aujourd’hui j’ai envie de dire : Mesdames et Messieurs les promoteurs, et professionnels de l’Immobiliers RASSUREZ VOUS !!!

Vous avez été il faut le dire d’une efficacité sans faille …

Vous avez été parfaitement entendus. L’Egalité des droits semble effectivement avoir un prix que personne- pas même l’Etat- ne semble prêt à payer.

Nous nous devons de vous féliciter, vous et l’ensemble de vos partenaires politiques et institutionnels qui depuis des années remettez en cause notre liberté de déplacement, de se loger, … de vivre.

Vous avez été entendus.

Non seulement la loi de 2005 est aujourd’hui repoussée par des délais pouvant aller jusqu’à 15 ans voir plus, mais en plus ces normes que vous, vous décriez mais qui nous, nous permettent simplement de vivre sont rediscutées, détricotées, remises en cause.

J’ai envie de vous raconter une histoire VRAIE… Ici dans le Loiret à Orléans vivent Monsieur et Madame R. Ils sont propriétaires de leur appartement dans une résidence privée, gérée par un syndic de copropriété.

Monsieur R est en situation de handicap suite à un accident.

Il a sollicité son syndic à plusieurs reprises pour voir s’il était envisageable de travailler sur l’accessibilité de la résidence. Le syndic ne lui apporte comme seule réponse une proposition d’évaluer le prix de son logement pour le revendre...

Aujourd’hui Monsieur R est cloîtré chez lui, ne pouvant plus franchir les quelques marches du hall de la résidence… Au-delà des lois et des normes où est l’humanité du secteur de l’immobilier face à ses situations ???

 

Aujourd’hui nous sommes là, personnes en situation de handicap, familles, citoyens, défenseurs des droits humains pour vous dire combien notre colère est grande, combien notre combat sera fort parce qu’il en va simplement de notre liberté et de notre égalité.

LIBERTE – EGALITE – ACCESSIBILITE

 

Merci à Tous"

Après avoir tenté de sonner pour rencontrer les responsables, sans succès, nous avons décidé de laisser sur la porte, la pelle d'OR, le panneau du collectif ainsi que le discours

Toutefois, le président de la Chambre est venu à notre rencontre pour voir ce qu'il se passait.

Après lui avoir expliqué les raison de notre présence s'en est suivi un échange surréaliste mêlant mauvaise foi, contres vérités et chantage (envers nous et la presse)... se monsieur a fait un chèque de 10 000€ à l'association "d'handicapés"... laquelle?

Néanmoins, il est remonté dans son bureau avec notre pelle et nos documents... ne voulant pas comprendre que désormais le temps des discussion était passé pour nous.

IMG_4158.JPG

 

 

IMG_4166.JPG IMG_4159.JPG IMG_4168.JPG

 

IMG_4185.JPG

  

 

16:30 Publié dans Actions | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Très bonne démarche, bravo et vive le collectif combattant. Belle première....!!!!

Écrit par : Pascal BUREAU | 19/11/2014

beau boulot ! Ne lâchons pas ceux qui nous privent de liberté !

Écrit par : Odile MAURIN | 19/11/2014

beaucoup d'humour dans cette action, continuez

Marc Morisset voir aussi " les amis de jean claude grenier" page facebook

Écrit par : morisset marc | 19/11/2014

Pour les 10.000€ c'était pas nous, c'est sûr ...
Et 10.000 € pour acheter le silence d'une association de "Z'handicapés" quand on a du blé, c'est facile ...
Ce qui est attendu des grosses boîtes ce n'est pas du blé ou des belles paroles mais de véritables engagements, et sans langue de bois...

Écrit par : Erik Liger | 19/11/2014

Les commentaires sont fermés.